Adhérer au CHT

Remplissez le bulletin d'adhésion (valable un an) et retournez le avec  votre règlement. Merci !

Où trouver ces livres

Les éditions du CHT

Les libraires peuvent se procurer nos publications via notre diffuseur :

http://www.pollen-diffusion.com/

Vous pouvez aussi nous passer directement commande  en nous envoyant un chèque
du montant de l'ouvrage à l'ordre du CHT ou en nous adressant un courrier électronique pour obtenir nos coordonnées bancaires et régler par virement bancaire ;
le port est compris !

CHT
Ateliers et Chantiers
de Nantes
2bis, bd Léon-Bureau
44200 Nantes
contact[at]cht-nantes.org

Les nouveautés

Ouvrons des pistes
Itinéraires de 10 enseignants Freinet
/ Collectif

Format 15x22, 259 pages
Alors que l’on ne cesse de faire la promotion et de mythifier l’enseignement d’antan, il est judicieux de porter à la connaissance de tout un chacun le témoignage de travailleurs de l’enseignement qui ont placé et placent encore la coopération et non la compétition au cœur de la démarche éducative. Ce livre donne la parole à dix enseignants qui ont choisi d’agir de l’intérieur pour faire advenir une autre école. Ils nous livrent dix histoires de vie singulières impliquées dans la pédagogie Freinet, contre l’école injuste, inégale et sélective. Ils évoquent leurs tâtonnements, les obstacles, les frustrations mais aussi leurs satisfactions, avec l’espoir que d’autres enseignants, plus jeunes, se lanceront à leur tour dans cette aventure humaine.

Livre collectif écrit par dix enseignants Freinet avec le soutien
d'une spécialiste des récits de vie.

2016 – ISBN : 978-2-912228-28-4  - 15.00 euros



Vingt ans de luttes paysannes en Vendée.
1968-1988 : du CDJA à la Conf'
/ Jean-Marc Herreng


Format 16x24, 255 pages
Malbouffe, pollution des sols et des nappes phréatiques, fermes géantes, gaspillage de l’eau, OGM… L’agriculture intensive, productiviste, est au coeur de bien des polémiques actuelles. Cependant, il est bon de rappeler que le combat pour une agriculture respectueuse du travail humain et des écosystèmes émergea après 1968, et que certains paysans en furent même les acteurs centraux. Ce fut le cas en Vendée. Dès les années 1970, des jeunes agriculteurs qui se concevaient d’abord comme des travailleurs de la terre, ont lutté contre l’agro-business et ont montré qu’une autre agriculture était possible. Pour faire entendre leur voix, ils ont rompu avec le syndicalisme corporatif et conservateur de la FNSEA et contribué à fonder l’actuelle Confédération paysanne.

Historien de formation, Jean-Marc Herreng s’est intéressé très tôt aux problèmes agricoles et aux organisations qui structurent le monde paysan depuis le XIXème siècle.


2015 – ISBN : 978-2-912228-27-7  - 25.00 euros



Images du travail
Les collections du Centre d'histoire du travail de Nantes
/ Xavier Nerrière

Format 22x28, 170 pages
160 illustrations

Le Centre d’histoire du travail conserve des milliers de clichés qui lui ont été confiés par des organisations ouvrières, paysannes, ou de simples militants. Au-delà de la diversité de leur origine, de leur statut ou de leur objet, ces photos ont en commun  leur rapport avec l’histoire sociale et forment de ce fait un ensemble cohérent. En se répondant les unes les autres, elles nous permettent de reconstituer une partie de notre histoire collective sous la forme d’un imposant roman-photo populaire.
Comment les ouvriers, les paysans, se sont-ils emparés de la photographie, et donc de leur image ? Se sont-ils laissés influencer par les grands courants de la photographie ? Quels sont les liens qui s’esquissent entre amateurs et professionnels, entre la forme et le fond ? Ce livre pose les jalons d’une histoire populaire de la photographie (qui reste encore à écrire…) et s’adresse autant aux passionnés de photo qu’aux militants.
 
Xavier Nerrière est animateur-chercheur au Centre d’histoire du travail, où il a en charge la gestion des fonds iconographiques. Il est par ailleurs co-auteur de quelques-uns des livres édités par le CHT et a rédigé plusieurs articles consacrés à la photographie, notamment pour la revue 303. Ouvrage édité par les Presses universitaires de Rennes, avec le soutien du CHT.

2014 – ISBN : 978-2-7535-3468-1  - 24.00 euros



Des hommes de caractère
Nantes 1833 : le printemps ouvrier

"Rien que notre dû !"
Le combat des vignerons au pays du muscadet (1891-1914)

/ René Bourrigaud

Paradoxe : c’est dans un pays rural, au cœur du vignoble nantais (de Vertou à Vallet et de Clisson jusqu'à la Loire) que s'est développée la première expérience significative de syndicats paysans de tendance socialiste à la fin du XIXe siècle. Qui sont ces paysans qui s’organisent ainsi ? Des vignerons titulaires d’un bail à complant (une forme ancienne de contrat, transmissible de génération en génération), qui cultivent la vigne et partagent la récolte avec leurs propriétaires… Du point de vue juridique, cette terre n’est pas la leur mais ils ne peuvent en être chassés que pour une raison : leur négligence au travail. Que peut-il donc se passer si d’aventure la vigne elle-même venait à disparaître, victime du phylloxéra ?

Pour certains propriétaires, la catastrophe est une aubaine rendant caducs les baux à complant. Ils peuvent donc chasser les occupants, parfois présents depuis des générations. Les complanteurs ne l’entendent pas de cette oreille. C’est pourquoi ils constituent, au cours des années 1891-1914, des syndicats de défense efficaces, pour conserver leurs droits et combattre les prétentions de certains propriétaires fonciers soutenus par un système juridique qui leur était entièrement favorable. Mais pour continuer à produire du vin, il leur faut parallèlement se battre pied à pied contre le phylloxéra, cette gangrène qui s’est abattue sur tous les vignobles de l’Hexagone.
C'est cette histoire aussi passionnante que méconnue, politique et sociale autant que technique et culturelle, que René Bourrigaud raconte ici, avec le souci permanent de s’adresser à un large public.

 
Ingénieur en agriculture de formation (ESA Angers), devenu docteur en histoire du droit, René Bourrigaud, aujourd'hui retraité, fut maître de conférences en histoire du droit à l’Université de Nantes. Outre sa thèse sur « Le développement agricole au XIXe siècle en Loire-Atlantique. Essai sur l’histoire des techniques et des institutions » (1993), il a écrit, entre autres, Paysans de Loire-Atlantique, 15 itinéraires à travers le siècle (2001). Il est également l'un des animateurs du Centre international de culture paysanne et rurale (CICPR) et secrétaire de la Fédération des musées d’agriculture et du patrimoine rural de Loire-Atlantique (FDMA 44).

Format 16x24, 186 pages, 25 illustrations
2013 - ISBN : 9782912228260 - 22.00 euros


Des hommes de caractère
Nantes 1833 : le printemps ouvrier

/ Jean-Charles Cozic

Format 13x23, 168 pages
20 illustrations


Mai 1833. Louis-Philippe, le roi-citoyen, déçoit les espoirs qu’il a suscités. À Nantes, le maire Ferdinand Favre ne sait plus de qui il doit principalement se méfier. Des légitimistes qui ne rêvent que de renverser le roi imposteur ? De ces utopistes excentriques, adeptes du saint-simonisme et promoteurs de la concorde sociale ? De ces chouans insaisissables qui sèment le désordre dans les campagnes ? De la plèbe miséreuse des quartiers ouvriers qui, à n’en pas douter, devrait bientôt se révolter ? En cette année de tous les dangers, c'est l'aristocratie ouvrière qui montre la voie : celle de l’organisation des exploités pour la défense de leur dignité par et dans le travail. Les typographes ont du caractère et ils le prouvent….

Jean-Charles Cozic, ancien journaliste (presse écrite), est le co-auteur, avec Daniel Garnier,  d’une histoire de la presse à Nantes en trois volumes (Editions L'Atalante).

L'historien nantais Alain Croix en a fait une critique élogieuse dans les colonnes de la revue Place publique.

2013 - ISBN : 9782912228253 - 19.00 euros


La Prolétarienne, L'Union, La Ménagère...
Les coopératives de consommation dans la Basse-Loire 1880-1980

/ Robert Gautier


Format 20x21, 208 pages
80 illustrations environ

Les coopératives ouvrières de consommation ont été créées au XIXe siècle, à l’heure du libéralisme triomphant. À cette époque, les salaires sont réduits au minimum vital et le budget d’une famille ouvrière est aux trois cinquièmes consacré à l’alimentation. Quelques ouvriers se lancent alors dans une aventure ambitieuse : construire un mode d’approvisionnement autonome et original afin d’échapper à l’emprise du commerce qui vend cher des produits pas toujours de bonne qualité. Ils s’inspirent pour cela des idées avancées par quelques socialistes utopiques, notamment Charles Fourier (1772-1837) ou le Gallois Robert Owen (1771-1858).

Ce mouvement rencontre un accueil particulièrement favorable auprès des populations ouvrières concentrées entre Nantes et Saint-Nazaire, la Basse-Loire industrieuse. L’Union, La prolétarienne, La Ménagère, voici quel ques noms de coopératives locales. Ils sont brandis comme des étendards et résument leurs ambitions : lutter contre la pauvreté des classes laborieuses, mais aussi transformer la société capitaliste et résoudre la question sociale !

Les « coops » aideront au ravitaillement de la population pendant les deux guerres mondiales, elles soutiendront les familles de grévistes lors de chaque grand conflit social, mais succomberont au développement de la grande distribution dans les années 1970.

Ce livre, richement illustré, dresse pour la première fois à destination du grand public une histoire des coopératives de consommation en Loire-Atlantique, précurseurs de ce que nous appelons aujourd’hui l’économie sociale et solidaire. Les réussites tout comme les erreurs ou les errements du mouvement coopératif sont assurément des enseignements précieux pour l’avenir.

Lire ici la note de lecture que lui a consacrée Michel Dreyfus

2012 - ISBN : 9782912228239 - 20.00 euros

 


Debout et libres ! La CGT dans l'aéronautique nazairienne (1923-2010)
/ Gilles Belliot, Daniel Chevalier, Claude Le Lan, Daniel Lemasson, Michel Mahé

 Format 16x24, 200 pages
60 illustrations environ


Hiver 1979 : salariés de l’Aéro et syndicalistes CGT, nous
nous levons contre la politique industrielle et salariale de la
direction et sa volonté de faire régner l’ordre dans les ateliers et bureaux au mépris de la dignité humaine. Le mouvement est massif. Le patronat, dont la politique de régression sociale et industrielle est mise en échec, sort l’arsenal répressif. Certains d’entre nous paient alors chèrement leur engagement. Accusés à tort, ils sont chassés de l’entreprise, tandis que d’autres subissent brimades et vexations. Nous aurions pu baisser les bras et accepter l’inacceptable. Il n’en fut rien. Nous nous sommes battus jusqu’à ce que la justice condamne, en 2009, la direction de l’Aérospatiale (devenu Airbus depuis) pour la façon dont elle a organisé, avec méthode et mépris, durant des décennies, la marginalisation d’une partie de ses salariés. Nous avons pris la plume pour témoigner et rendre compte de ce combat, ainsi que de tous ceux qui l’ont précédé. Nous l’avons fait autant par « devoir de mémoire » que par conviction. Car nous sommes persuadés que si l’aéronautique nazairienne est devenue octogénaire, elle le doit avant tout aux salariés qui ont lutté, dès les années 1920-1930, pour assurer sa pérennité.

2012 - ISBN : 9782912228246 - 20.00 euros